top of page

TEMPS D'AFRIQUE #3. Mali, nouvelles violences et nouveau contexte sous-régional

L’incertitude liée à l’avenir de l’accord de paix de 2015 est plus que jamais réelle, suite aux combats entre les Forces de l’Armée Malienne (FAMA), soutenues par le groupe Wagner, et les acteurs de l’insurrection sécessionniste de l’Azawad. La nouvelle alliance géopolitique sahélienne (Mali, Niger, Burkina-Faso) répond aux échecs de l’architecture politique et institutionnelle maintenue par la France depuis 2013 au Sahel. Cette présence française a subi une vague de « sentiments anti-français » qui a finalement conduit au départ des forces françaises du territoire malien. De son côté, la MINUSMA opérateur de maintien de la paix de Nations Unies, a été confrontée à une crise interne qui a abouti au retrait total de la force. Au même moment, la Russie est devenue le partenaire militaire principal du Mali pour notamment appuyer le gouvernement à récupérer le Nord du pays sous contrôle des insurgés depuis 2011.




Comentários


bottom of page